LPPR : le dossier de presse du MESRi (publié le 2 avril 2020)

Posted on Updated on

« À partir de 2027, 1 milliard d’euros supplémentaires seront consacrés chaque année à des projets de recherche, financés par l’ANR. … Les modalités des appels à projet seront revues et adaptées pour permettre à tous les chercheurs d’y accéder rapidement, quelles que soient leurs disciplines. »

« Des moyens importants seront alloués à la revalorisation des chercheurs et au recrutement de doctorants : 

Dès 2021 :
• Près de 120 millions d’euros sont consacrés dès 2021 à la revalorisation des chercheurs.
• Plus aucun jeune chercheur ne sera recruté en-dessous de 2 SMIC.
• Les chargés de recherche des organismes et les maîtres de conférences des universités bénéficieront d’une revalorisation moyenne d’au moins 1 100 euros .
• L’ensemble des agents de catégorie C (magasiniers, ITA, ITRF) bénéficieront d’une revalorisation moyenne allant de 200 à 500 euros par an selon les grades.

En 2027 :
• Les professeurs des universités et les directeurs de recherche auront bénéficié d’une revalorisation moyenne de 7 000 à 8 000 euros.
• Les maîtres de conférences seront revalorisés de 6 000 euros en moyenne.
• Les chargés de recherche, particulièrement mal payés, bénéficieront de revalorisations moyennes allant de 6 000 à 7 500 euros par an, soit l’équivalent d’un treizième et souvent d’un quatorzième mois.
• Plus de 80 millions d’euros seront consacrés à la revalorisation des ingénieurs et des techniciens.
• 2 000 contrats doctoraux supplémentaires à l’horizon 2027. »

La position du Sgen CFDT est ici 

5 milliards d’euros pour permettre à la recherche de relever les défis d’aujourd’hui et de demain (MESRI, 25 mars 2020, publié le 3 avril 2

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email