EPST

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ DES AGENTS DE L’ÉTAT : LES GARANTIES MINIMALES ET LE PANIER DE SOIN ACTÉES

Posted on Updated on

Publié le 02/06/2022 Par CFDT-Fonction publique

« Les détails » de la mise en œuvre de la protection sociale complémentaire pour les agents de l’État (partie Santé) sont désormais officialisés par l’arrêté du 30 mai 2022

Cet arrêté détermine, en plus du panier de soins, les garanties minimales couvrant les frais de santé pour les contrats collectifs de protection sociale complémentaire en matière de santé souscrits par les employeurs de l’État. Il fixe les fractions et les pourcentages à appliquer à la cotisation d’équilibre ainsi que la limite d’âge permettant de déterminer les montants et, le cas échéant, les plafonnements des cotisations des contrats collectifs. Il détermine, enfin, le pourcentage de la cotisation de référence utilisé par le mécanisme d’adaptation quant aux coûts des dispositifs de solidarité.

Protégé : CNRS : « Les CPJ n’affecteront pas le plafond d’emploi » (Hugues de La Giraudière) (NT 25 mai 2022)

Posted on Updated on

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Lutte contre les LGBTIphobies : l’Éducation Nationale peut largement mieux faire !

Posted on Updated on

Après le suicide de Doona, étudiante trans de Montpellier en septembre 2020 et celui d’Avril en
décembre 2020, celui de Dinah en octobre 2021, victime de lesbophobie, nous apprenons celui d’un
élève trans au Mans. Si des actions ont été mises en place par le ministère au cours du mandat écoulé,
si un plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT a été édicté, la politique des
cinq dernières années a trop souvent été teintée d’ambiguïtés et les moyens ont trop souvent manqué.

Challenge photo « Rainbow pride »

Posted on Updated on

A l’occasion du 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie, la CFDT réaffirme la lutte qu’elle mène depuis des années contre toutes les formes de discriminations LGBT+.

Cette année nous vous proposons un challenge photo « rainbow pride ».

Pour publier mardi 17 mai il est temps de vous préparer…

  • LA PHOTO: Chacun.e se prend en photo avec un élément aux couleurs du drapeau LGBT+.
  • LE MESSAGE: « 17 mai : Affichez vos couleurs! »
  • LA PUBLICATION: Tweeter et facebook avec le hashtag #pasdephobiesauboulot

Nous sommes toutes et tous concernés pour faire face, lutter et éliminer toutes les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

Pour le GT Egalité

PROMOTIONS 2022 : Recensement des Ingénieurs et Techniciens n’ayant jamais bénéficié d’un avancement de grade

Posted on Updated on

Faites-vous connaître si vous avez atteint l’échelon terminal de votre grade et que vous n’avez jamais bénéficié de changement de grade, cela nous aidera à imposer l’application du principe du déroulé d’une carrière sur au moins deux grades !

En 2015, le PPCR* a prévu le principe du déroulement d’une carrière complète sur au moins deux grades pour tous les agents de la fonction publique. Depuis le vote de la LPR en 2020, ce principe est maintenant inscrit dans la loi à l’article 1 rapport annexe : « Sur la progression de carrière, le principe du déroulement d’une carrière complète sur deux grades** prévus dans le PPCR doit être respecté au sein des établissements de l’ESRI » .

Le Sgen-CFDT RechercheEPST exige l’application de cette mesure pour tous les agents des EPST.

Si vous avez atteint l’échelon terminal de votre grade et que vous n’avez jamais bénéficié de changement de grade ou de corps, cliquez sur le lien ci-dessous :

MERCI DE RÉPONDRE À CETTE ENQUÊTE

Les informations fournies resteront strictement confidentielles.

* : Le PPCR a été signé en 2015 par la CFDT, UNSA, FSU, CFTC, CFE-CGC et FA-FP. Il a été rejeté par la CGT, FO et Solidaire.
** : Plus d’informations sur l’avancement sur 2 grades sur cette page.

Pas de phobies au boulot

Posted on Updated on

Au travail, la CFDT s’engage pour les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes (LGBT+).

17 MAI JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LES LGBT PHOBIES
La CFDT et le Sgen-CFDT Recherche EPST s’associent à cette journée et continuent leur engagement contre toutes les discriminations au travail, en particulier pour renforcer les droits des personnes LGBT+

L’EXTRÊME DROITE : FAIBLE AVEC LES FORTS, FORTE AVEC LES FAIBLES

Posted on Updated on

Publié le 12/04/2022 Par CFDT-Fonction publique

Notre engagement consiste à défendre tous les travailleurs, toutes les travailleuses, sans discrimination, sans distinction. 

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, il nous semble indispensable de ne pas se tromper d’ennemi : le 24 avril, le seul moyen de s’opposer à l’extrême-droite, c’est le bulletin Macron.

Les candidats extrémistes ou populistes qui accèdent au pouvoir n’ont que rarement préservé́ les fondements démocratiques de leur pays (Poutine, Orban, Bolsonaro, Trump…).  On peut en déduire, sans procès d’intention, que pour eux, l’État de droit, la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice, la liberté́ d’expression en général et la liberté́ de la presse en particulier, ou encore la liberté́ syndicale, ne sont pas considérés comme essentiels. Or, tous ces principes et ces droits sont consubstantiels d’une démocratie. Ainsi, sur la protection des lanceurs d’alerte, le Rassemblement national s’est prononcé contre une protection renforcée. Le Rassemblement national s’est également opposé à l’idée de promouvoir la vérification des faits par des « organisations tierces certifiées »et de faire sanctionner par la Commission européenne les Etats qui enfreignent la liberté et le pluralisme des médias. Facile, ensuite, de crier au loup sur le recours aux cabinets de consultants !

Grand pourfendeur du dumping social, le Rassemblement national s’est pourtant opposé à la plupart des initiatives visant à le combattre. Ses élus se sont abstenus lors du vote au Parlement européen sur la révision de la directive sur le travail détaché promue par Emmanuel Macron, jugée insuffisante pour combattre un problème plus profond. Ils ont également rejeté le socle européen des droits sociaux, qui encourage une harmonisation des règles du travail et de la protection sociale à travers le continent.

Le sujet obsessionnel de l’extrême droite fait de l’immigration l’origine de tous les maux de notre pays, et fait un amalgame permanent entre immigration et sécurité́, un lien de cause à effet entre immigration et chômage, immigration et obscurantisme religieux. Aucune étude sérieuse ne valide ces liens. 

La préférence nationale est le cœur idéologique du Rassemblement national, quel que soit le contexte économique et politique. Concrètement, il s’agit de l’attribution préférentielle aux Français des emplois, logements sociaux et allocations familiales. Elle est contraire à la Constitution, mais aussi à nos valeurs de syndicalistes. Notre engagement consiste à défendre tous les travailleurs, toutes les travailleuses, sans discrimination, sans distinction.

S’il est un sujet où l’extrême droite affiche voire revendique une doctrine réactionnaire, c’est bien celui des droits des femmes. Il suffit de regarder les votes des députés RN au Parlement européens pour avoir la preuve que rien n’a vraiment changé́ au sein d’un parti qui continue de considérer que, au fond, la place des femmes est au foyer. Pour expliquer leurs votes négatifs sur un meilleur accès à l’avortement et à la contraception, par exemple, les élus RN invoquent une supposée « idéologie de genre », destructrice pour la famille traditionnelle, qui contaminerait les travées du Parlement européen !

L’extrême droite d’aujourd’hui ne recourt pas seulement à des mensonges historiques. Elle excelle aussi à maquiller ses obsessions avec les mots et les sujets d’actualité. C’était le cas dans les années 80 avec le slogan « 3 millions de chômeurs, c’est 3 millions d’immigrés en trop », jouant sur la peur du chômage pour s’abstenir de toute justification et de toute logique. La préférence nationale est le cœur idéologique du Front national, devenu Rassemblement national, quel que soit son dirigeant, quel que soit le contexte économique et politique. Concrètement, il s’agit de l’attribution préférentielle aux Français des emplois, logements sociaux et allocations familiales. Autrement dit, c’est l’application d’un principe de discrimination au sein de la population vivant sur le territoire national en fonction de son origine. La préférence nationale est contraire à l’article 1er de la Constitution, mais aussi à nos valeurs de syndicalistes, nous qui représentons des collectifs de travailleurs, solidaires quelle que soit leur origine, dans l’entreprise ou l’administration.

La CFDT pense qu’aucune société ne prospère durablement en laissant de côté une partie de la population. L’égalité d’accès à l’éducation, à la culture, à la santé est créatrice de richesses et contribue au progrès social pour chacun et pour tous.

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, il nous semble indispensable de ne pas se tromper d’ennemi : le 24 avril, le seul moyen de s’opposer à l’extrême-droite, c’est le bulletin Macron.

Cet appel ne vaut ni approbation du bilan du président sortant ni adhésion à son programme.