Actualité

Rendez-vous salarial 2021 : ce que revendique la CFDT

Posted on Updated on

https://uffa.cfdt.fr/portail/uffa/video/rendez-vous-salarial-2021-ce-que-revendique-la-cfdt-srv1_1186444

Date de publication : 08/07/2021

 Dans le cadre du rendez-vous salarial 2021, la CFDT Fonction publique présente ses revendications. Il est temps de reconnaitre l’engagement des agents publics en passant du discours aux actes ! Au-delà des mesures générale, priorités guident les revendications de la CFDT Fonction publique Les bas salaires L’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes

ASA pour la vaccination contre la Covid-19

Posted on Updated on

Afin d’encourager les agents publics à se faire vacciner ainsi que leurs enfants, la DGAFP a diffusé une circulaire, permettant aux employeurs publics d’accorder une autorisation spéciale d’absence lorsque l’agent va se faire vacciner hors du service de médecine de prévention de rattachement, en cas d’effets secondaires importants après la vaccination et lorsqu’il accompagne ses enfants de plus de 12 ans se faire vacciner.

Les employeurs publics de l’Etat sont invités à mettre en place les conditions destinées à faciliter la vaccination des agents placés sous leur autorité, en particulier en leur accordant des ASA dans les trois cas suivants :

– pour le temps strictement nécessaire à l’accomplissement de cette démarche en dehors du cadre professionnel,

– absence au travail en raison d’effets secondaires importants liés à la vaccination contre la COVID -19,

– absence au travail pour accompagner son enfant de plus de 12 ans à un rdv vaccinal.

Covid-19 : audioconférence du 5 juillet 2021

Posted on Updated on

Publié le 05/07/2021 Par CFDT – Fonction publique

En début de réunion, la Ministre souligne l’intérêt des échanges bimensuels.

La prochaine visioconférence sanitaire est prévue fin août

Vaccination : la campagne de vaccination a permis d’accélérer la décrue de l’épidémie. Le développement du variant Delta amène à relancer la campagne de vaccination, particulièrement pour les agents en contact du public ou en situation de soin.

Une circulaire, diffusée ce 5 juillet, va permettre la facilitation de la vaccination des agents, avec des ASA pour aller se faire vacciner pour la durée nécessaire à la vaccination, sur présentation d’un justificatif de rendez-vous. Des ASA seront aussi mises en place pour les effets secondaires, sur la base d’une déclaration sur l’honneur (pour le jour de la vaccination et le lendemain). Et enfin, des ASA seront mises en place également pour les parents qui accompagneront leurs enfants de plus de douze ans à un rendez-vous vaccinal, sur justificatif.

Une démarche de proximité va aussi être mise en place par les ARS pour rapprocher les centres de vaccination des lieux de travail.

Sur les personnes vulnérables, le Gouvernement suivra strictement les recommandations du Haut Conseil à la Santé Publique (HCSP). Un décret va être pris, complété d’une circulaire pour la Fonction publique qui sera transmise aux organisations syndicales, probablement avant fin juillet.

Les nouvelles dispositions relatives à la restauration collective vont être mises à jour, sur le modèle des règles applicables au secteur des cafés, hôtels, restaurants.

Les neuf organisations syndicales représentatives se sont ensuite exprimées.

Intervention de la CFDT

Madame la Ministre,

La CFDT a aujourd’hui des alertes et des questions :

  • Sur la vaccination, la CFDT a toujours été claire en demandant que tout soit fait pour faciliter l’accès à la vaccination des agents publics en priorisant certains secteurs d’activités, en prenant appui sur les services de médecine du travail, en délivrant les autorisations d’absences nécessaires, en suspendant le jour de carence en cas d’effets secondaires. Les annonces qui sont faites vont donc dans le bon sens.
  • Sur les personnes vulnérables et les dispositions qui ont été présentées lors de la FS4 : la CFDT s’étonne de plusieurs éléments présentés dans cette fiche. Elle regrette que le critère de vulnérabilité soit désormais associé à une autre condition : « l’affectation à un poste de travail exposant à des fortes densités virales». Elle s’interroge sur le sens à donner à cette condition : qu’est-ce qu’une forte densité virale, comment l’évaluer, à partir de quels outils, sous quel contrôle ? Comment le médecin traitant peut-il évaluer l’exposition au risque d’une situation travail qu’il ne connaît pas ? La CFDT souligne en outre que l’exposition prévue se limite au poste de travail, et ne prend pas en compte l’exposition de l’agent vulnérable durant son trajet domicile-travail.

La CFDT s’interroge sur la procédure prévue en cas de désaccord de l’employeur sur les préconisations du médecin traitant : c’est alors le médecin du travail qui sera saisi, mais dans quel délai ? Quelle sera la position de l’agent ? Que se passe-t-il s’il n’y a pas de médecin du travail, comme à l’Éducation nationale par exemple ?

La question se pose également de la date d’entrée en vigueur : pourquoi le 1er septembre, alors que l’état d’urgence sanitaire court jusqu’au 31, et que la situation sanitaire est encore loin d’être stabilisée ?

Réponses de la Ministre

Sur les personnes vulnérables, le Gouvernement a saisi le HCSP pour qu’il précise la notion de « densité virale » et sa mesure. Sur la date du 1er septembre, elle est maintenue à ce stade, et sera confirmée ou modifiée en fonction de l’évolution de la situation épidémique. En cas de désaccords et de recours au médecin du travail, l’agent sera placé en ASA aussi longtemps que nécessaire avant que la décision soit rendue. 

Au-delà du 30 septembre, si les mesures d’isolement sont maintenues pour les cas positifs et/ou cas contacts, la ministre prend l’engagement de défendre avec conviction qu’elles n’aient aucun impact sur les rémunérations.

Durée de la visioconférence : 9h-10h15.

Encadrement supérieur : la CFDT a remis ses premières revendications au Gouvernement (CFDT FP)

Posted on Updated on

Publié le 05/07/2021 Par CFDT – Fonction publique

La CFDT a élaboré ses premières revendications dans le cadre de la réforme de l’encadrement supérieur de l’État après la publication de  l’ordonnance du 2 juin. Cette contribution a été remise et présentée à Boris Melmoux-Eude, directeur de Cabinet de la ministre Amélie de Montchalin et à Sandrine Staffolani, conseillère FPE et diversité, lors d’un échange bilatéral riche.

La CFDT a non seulement présenté cette contribution, mais a également insisté sur ses différentes exigences, pour les futurs administrateurs de l’État, sur le futur statut d’emploi, et a redit ses alertes sur les services d’inspections générales, la fonctionnalisation des emplois et les situations particulières des membres actuels des corps. 

La CFDT est à ce jour la seule organisation à avoir fait part de ses premières propositions revendicatives. 

Sur les prochaines étapes, la CFDT a souhaité pouvoir rencontrer la mission de préfiguration de l’INSP et de la DIESE, conduite par Jean Bassères.

De même, la CFDT a demandé qu’une restitution des résultats de l’enquête auprès des cadres soit faite aux organisations syndicales. La réponse du Directeur de Cabinet a été positive. Les alertes portées par la CFDT sur les conséquences de cette réforme en matière d’égalité professionnelle ont retenu l’attention et une analyse genrée des réponses à la consultation devrait être faite. 

Dans le contexte de la convention managériale du 8 juillet, des arbitrages devraient être pris, en ayant connaissance des consultations en cours et des contributions transmises. Ces arbitrages permettront le début de la rédaction des futurs décrets, qui seront échelonnés dans le temps. Les premiers textes seront soumis au Conseil supérieur de la Fonction publique de l’État à l’automne.

C’est donc désormais un temps de travail itératif qui s’ouvre, au cours duquel la CFDT sera amenée à être consultée et à s’exprimer sur l’ensemble des aspects de la réforme au fil des étapes de sa mise en œuvre.

[REPLAY] ENQUÊTE FOCUS JEUNES : PRÉSENTATION DES RÉSULTATS

Posted on Updated on

Publié le 30/06/2021

La CFDT a lancé du 3 mai au 10 juin 2021 une enquête auprès des jeunes de 16 à 30 ans pour mieux appréhender leurs conditions de vie en période de crise sanitaire. Ces résultats ont été présentés en direct le mardi 6 juillet 2021. Découvrez ici la restitution de cette enquête.

Ce live s’est déroulé en présence de : 

  • Maryam Pougetoux, co-responsable du Forum Français de la Jeunesse
  • Monique Dagnaud, sociologue
  • Inès Minin, secrétaire nationale de la CFDT, en charge notamment de la politique à l’égard des jeunes
  • Marie Bretonnière, déléguée jeunes CFDT
  • Nicolas Bellissimo, JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne)
  • Thaïs Blanchard-Profit, jeunes CFDT FCE (Fédération Chimie Energie)
  • Paul Mayaux, FAGE (Fédération des associations générales étudiantes)
  • Noémie Piot, jeunes CFDT Santé-sociaux et Hamont Fichou, mission locale Synami (Syndicat National des Métiers de l’Insertion CFDT), témoigneront de leur vécu 
  • Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du SGEN (Syndicat général de l’Éducation nationale CFDT)    
  • Animation : Nicolas Ballot, journaliste 

voir le live ICI

ACCORD TÉLÉTRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE (CFDT FP 29 juin 2021)

Posted on Updated on

Publié le 29/06/2021Par CFDT Fonction Publique

La négociation en vue de l’accord-cadre a débuté le 15 avril 2021 et devrait s’achever mi-juillet.

La CFDT Fonction publique fait le point sur les avancées des travaux et présente ses revendications.

Protégé : Compte rendu du conseil de section du 28 juin 2021

Posted on Updated on

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La CFDT écrit à la Ministre sur les perspectives salariales (CFDT FP 24 juin 2021)

Posted on Updated on

Publié le 24/06/2021 Par CFDT Fonction publique

Dans le cadre de la préparation du rendez-vous salarial du 6 juillet 2021, la CFDT a écrit le 23 juin à la ministre Amelie de Montchalin pour rappeler ses revendications d’améliorations des rémunérations et du pouvoir d’achat des agents publics.