Mobilité doctorale en France et dans le monde

Posted on Updated on

Note de CAMPUS FRANCE N°60 Juillet 2019

Les doctorants, des étudiants particulièrement mobiles

  • 3 millions de personnes inscrites en doctorat dans le monde en 2016 (+10% en trois ans), soit 1,4% des étudiants.
  • Le doctorat est historiquement un cursus international : 410 000 doctorants, soit 14% des
    inscrits, sont en mobilité diplômante internationale (contre 2% pour l’ensemble des étudiants).
  • L’attractivité exceptionnelle des États-Unis, premier pays d’accueil, leur permet de capter 40% des doctorants mobiles (et 19% de l’ensemble des étudiants mobiles).
  • Trois premiers pays d’origine de la mobilité doctorale : Chine (+16% entre 2013 et 2016), Inde (+35%) et Iran (+96%). Un doctorant mobile sur trois provient de l’un de ces pays.

En France, la baisse du nombre de doctorants internationaux compensée
par l’attractivité des disciplines scientifiques

  • La France : 3e pays d’accueil des doctorants internationaux.
  • 42% des doctorants en France sont étrangers.
  • Le nombre de doctorants inscrits en France est en baisse continue (-7% entre 2012 et 2017). Cette tendance s’explique par la réduction de la durée moyenne des thèses et par une diminution du nombre d’inscriptions en première année de doctorat.
  • Si l’arrivée importante de doctorants étrangers a pu, par le passé, compenser cette baisse, leur nombre se réduit aujourd’hui de manière similaire (-8% en 5 ans).
  • Top 3 des pays d’origine des doctorants en France : Chine, Italie, Tunisie.
  • Progressions les plus importantes en 5 ans (2012-2017) : Italie (+20%), Espagne (+65%), Inde (+41%), Côte d’Ivoire (+31%), Mexique (+38%).
  • 49% des doctorants étrangers sont inscrits dans une discipline scientifique (seul champ disciplinaire où les effectifs progressent).
  • Le nombre de doctorants français en mobilité sortante augmente rapidement : 6 767 doctorants français mobiles en 2016, +19% en cinq ans.

note_60_fr

 

Print Friendly, PDF & Email