Bien Connaître la Précarité pour mieux la Combattre

Posted on

En 2009, l’intersyndicale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) lançait une grande enquête nationale sur la précarité dans l’ESR. Cette enquête a reçu plus de 4000 réponses ce qui correspond à plus de 10% des effectifs précaires déclarés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
_ Vous pouvez toujours consulter les résultats de cette enquête disponible en suivant ce lien [http://epst-sgen-cfdt.org/spip.php?article509->http://epst-sgen-cfdt.org/spip.php?article509]

Le collectif «Pour l’Étude des Conditions de travail dans la Recherche et l’Enseignement Supérieur», dit «collectif PÉCRES», constitué de personnels de recherche en sciences sociales a voulu aller au-delà des résultats de cette enquête pour en faire une synthèse et une analyse scientifique qui ont débouché sur la publication d’un livre intitulé:

Recherche précarisée, recherche atomisée
_ Production et transmission des savoirs à l’heure de la précarisation
_ Aux éditions Raisons d’agir

Ce livre fait état de la situation des précaires dans l’enseignement supérieur et la recherche français, citant des témoignages poignants qui dévoilent les pratiques que subissent ces précaires avec leur lot d’abus et leurs conséquences sur leur vie personnelle et professionnelle. Ce livre donne aussi une analyse argumentée sur les causes et les conséquences à la fois sur les étudiants et sur la production de savoir qu’est la Recherche.

Le SGEN CFDT Recherche EPST invite tous les personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à prendre connaissance de cet ouvrage qui illustre la situation souvent méconnue que subissent les personnels précaires de notre secteur.

Le SGEN CFDT Recherche EPST vous invite aussi à discuter dans vos unités de la précarisation dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche et à venir en débattre dans des assemblées générales qui seront prochainement organisées sur ce sujet. Il est urgent que tous les personnels de notre secteur prennent conscience de la dégradation des conditions de travail d’une part sans cesse croissante de nos collègues, et réfléchissent ensemble aux moyens de faire vivre une solidarité réelle, seule garante de l’avenir de notre outil de travail.

Print Friendly, PDF & Email