FSEP : Le nouveau dispositif de mobilité au CNRS

Posted on

.

Devant la réduction drastique et mécanique des NOEMI (due à la réduction des budgets dédiés à la Recherche, des concours d’entrée et des effectifs), Le CNRS met en place une nouvelle procédure qui vient compléter l’actuelle pour permettre de répondre aux besoins de mutation des agents et à ceux des laboratoires en quête de postes prioritaires à pourvoir.

Cette nouvelle possibilité sera indépendante des possibilités de recrutements externes et représente un moyen administratif facilité pour fluidifier les mouvements des agents.

Le 17 mars de cette année nous a été présenté par la DRH du CNRS un texte, dans le cadre d’un projet d’évolution de la mobilité des agents du CNRS. Les raisons de ce projet est la constatation chiffres à l’appui (moins 37 % entre 2002 et 2013) des baisses importantes des mouvements des IT sur des postes proposés en NOEMI. Cette baisse significative est essentiellement liée à la baisse des effectifs et à la diminution drastique des budgets nationaux dédiés à la recherche en EPST qui empêchent de plus
en plus l’équilibre des emplois. Cette procédure porte le nom de FSEP (Fonctions Susceptibles d’Etre Pourvues) et se place en parallèle aux actuelles NOEMI.

Contrairement aux NOEMI, la FSEP n’est pas … {{(La suite dans le document PDF en bas de page).}}

Print Friendly, PDF & Email