Carrière, salaire, mobilité : Thierry Mandon ouvre l’agenda social du supérieur

Posted on Updated on

Thierry Mandon a lancé, le 2 novembre 2015, la négociation avec les organisations syndicales autour de l’agenda social de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les organisations syndicales représentatives de l’enseignement supérieur et de la recherche et le secrétariat d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche ont ouvert les discussions sur l’agenda social, le 2 novembre 2015. Ces négociations doivent durer un an, entre la rue Descartes, les syndicats (Ferc-CGT, SNPTES, Sgen-CFDT, FSU, Unsa Éducation, FO, Solidaires) et la CPU (Conférence des présidents d’université). Elles étaient fortement attendues depuis la signature, en février 2014, d’un protocole social entre le ministère et une partie des syndicats. L’objectif : « offrir des perspectives concrètes d’amélioration des conditions de travail aux 232.500 femmes et hommes qui font vivre l’enseignement supérieur et la recherche au quotidien », indique le ministère par communiqué.

Cinq thématiques vont être portées par des groupes de travail, dont les premières réunions auront lieu d’ici la fin 2015 : le suivi de la situation des contractuels, la mobilité, la responsabilité sociale de l’employeur, les missions et perspectives de carrières et les régimes indemnitaires. Des « fiches d’entrée en discussion », déclinant les sujets à traiter, ont été élaborées en amont.

Lire l’article

Print Friendly, PDF & Email