Élections CNU 2019 – Conseil national des universités

Posted on Updated on

MAJ le 17 septembre

VOTE CNU AVANT LE 14 OCTOBRE PAR CORRESPONDANCE UNIQUEMENT 
Le CNU est une instance chargée de la gestion de la carrière des enseignants-chercheurs. En particulier, c’est le CNU qui se prononce sur la qualification, seule garante d’une organisation nationale transparente de la carrière des EC.
Si la participation est faible, il sera facile de légitimer le fait que le CNU ne joue qu’un rôle secondaire, et  de proposer de faire disparaître ce processus de qualification à l’issue de la thèse, comme le souhaiteraient certains. Et cela remettrait en cause le statut national des Enseignants–Chercheurs !
Malgré les difficultés liées aux procédure de vote (enveloppe à retirer au service RH, au cabinet de la Présidence, adressée directement, etc. selon les universités), il faut donc IMPERATIVEMENT que la collectivité universitaire se mobilise.

POURQUOI C’EST IMPORTANT DE VOTER ?

La ministre a évoqué récemment une évolution possible de la qualification et des conditions de recrutement des EC.
Pour pouvoir être force de discussion, de proposition, il faut avoir du poids face au ministère. C’est le cas du SGEN-CFDT, que les dernières élections au CNESER ont largement conforté.

Voter pour nos listes, c’est se donner les moyens d’être entendu·e.

LES ENGAGEMENTS DE NOS ÉLU·ES
• Respect de la diversité des thématiques de recherche et de la pluralité des champs scientifiques ;
• Égalité de traitement des dossiers (femmes/hommes, candidats étrangers, âge) ;
• Prise en compte des contextes d’exercice du métier (taille de l’établissement, environnement de recherche, composante d’affectation) ;
• Reconnaissance de toutes les missions qu’exercent les enseignants-chercheurs, particulièrement les responsabilités (collectives, pédagogiques, scientifiques) ;
• Refus d’une évaluation purement bibliométrique de la recherche ;
• Accompagnement des candidats qui le souhaitent (qualification, promotion, CRCT, PEDR) : conseils pour l’élaboration du dossier, explication des résultats.

NOS VALEURS : UN FONCTIONNEMENT COLLÉGIAL ET TRANSPARENT
• Respect de la déontologie (pas d’autopromotion),
• Des critères publics,
• Information des possibilités de recours pour les candidats,
• Des suppléants associés pleinement à la vie de la section,
• Des comptes-rendus annuels sur la pratique des sections diffusés largement.

NOS DEMANDES
• Suivi de carrière : Nous demandons une évaluation de ce dispositif, il doit être un soutien à l’enseignant chercheur et pas une sanction.
• CRCT et PEDR : Nous avons obtenu un doublement des CRCT et une meilleure reconnaissance de la diversité des missions. Il ne faut désormais pas opposer expertise locale et expertise nationale et conserver le double niveau d’évaluation pour l’ensemble de ces dispositifs.

CNU VOTEZ AVANT LE 14 OCTOBRE

Voir l’article sur le site du Sgen-CFDT ICI

 

__________________________________________

Article publié le 2 septembre 2019 par le Sgen CFDT ; Article en ligne ICI

Dès réception du matériel de vote et jusqu’au 14 octobre 2019, les enseignants-chercheurs sont appelés à élire leurs représentants au Conseil national des universités (CNU) par section disciplinaire. Il est important de participer à ce scrutin !

Cette élection est importante car le CNU est une instance consultative et décisionnaire, chargée en particulier de la gestion de leur carrière. Contrairement aux autres enseignants dont la carrière est traitée dans le cadre de commissions paritaires, celle des enseignants-chercheurs est gérée uniquement par leurs pairs sans la participation de l’État. La fédération des Sgen-CFDT présente 29 listes pour le collège B (celui des maîtres de conférences) et 28 listes pour le collège A (les professeurs d’université) soit près d’un millier de candidat·es . 57 listes dont quelques unes sont intersyndicales.

Le Sgen-CFDT réaffirme son engagement en faveur d’une instance nationale majoritairement composée d’élu.es, chargée en particulier d’élaborer les listes de qualification et seule garante d’une gestion nationale transparente de la carrière des EC.
Les listes Sgen-CFDT et sympathisants s’engagent à défendre la qualification aux fonctions de maître de conférences et de professeur des universités qui, dans l’état actuel des procédures de recrutement, garantit la prise en compte de l’ensemble des composantes du métier d’enseignant-chercheur, suivant des critères nationaux régulièrement discutés par les pairs.

Les engagements de nos élu·es

Ils s’assureront :
  • du respect de la diversité des thématiques de recherche et de la pluralité des champs scientifiques ;
  • de l’égalité de traitement des dossiers (femmes/hommes, candidats étrangers, âge) ;
  • de la prise en compte des contextes d’exercice du métier (taille de l’établissement, environnement de recherche, composante d’affectation).
Ils accompagneront les candidat·es qui le souhaitent (qualification, promotion, CRCT, PEDR) via des conseils pour l’élaboration du dossier, explication des résultats.
Ils s’opposeront à toute forme d’autopromotion.
Ils rendront compte de leur mandat dans une perspective d’amélioration des pratiques par des comptes rendus de chaque réunion.
Ils défendront :
  • la reconnaissance de toutes les missions qu’exercent les enseignants-chercheurs, particulièrement les responsabilités (collectives, pédagogiques, scientifiques) et les projets collectifs, dans et hors de leurs établissements de rattachement ;
  • la reconnaissance de la diversité des trajectoires personnelles. En effet l’investissement dans les différentes missions du métier doit pouvoir varier et se diversifier durant une carrière sans pénaliser l’enseignant-chercheur ;
  • la prise en compte de toutes les dimensions de l’activité d’enseignement (innovations pédagogiques, e-learning, apprentissage à distance, diffusion des connaissances) ;
  • la prise en compte de toutes les dimensions de l’activité de recherche (recherche fondamentale et appliquée, recherche-action, animation de la recherche, valorisation auprès du grand public) ; ils refuseront une évaluation purement bibliométrique de la recherche ;
  • la prise en compte des activités internationales ;
  • la reconnaissance des recherches pluridisciplinaires et interdisciplinaires.

Promouvoir un fonctionnement collégial et transparent

  • La section doit énoncer et publier ses critères pour tous ses travaux ;
  • La section doit veiller au respect de la déontologie ;
  • La désignation des rapporteurs doit toujours être faite par les bureaux des sections ;
  • L’information doit circuler entre les membres du bureau et l’ensemble des membres de la section ;
  • Les suppléants doivent être pleinement associés à la vie de la section ;
  • Les candidat·es à la qualification doivent êtres informé·es des possibilités de recours ;
  • Les pratiques des sections doivent faire l’objet d’un compte rendu annuel largement diffusé.

Suivi de carrière : le Sgen-CFDT demande un bilan

Pour le Sgen-CFDT le suivi de carrière doit être réalisé au service de l’enseignant-chercheur et consituter pour lui un soutien, qu’il s’agisse de garder un équilibre entre les différentes missions, de lutter contre l’auto-censure, etc.
D’autre part, une évaluation de ce dispositif est nécessaire pour mesurer l’intérêt effectif de ce dispositif, et le faire évoluer pour répondre au mieux aux besoins des collègues.

CRCT ET PEDR : LE Sgen-CFDT EST FAVORABLE AU MAINTIEN D’UN DOUBLE NIVEAU D’ÉVALUATION

Le Sgen-CFDT a obtenu un arbitrage positif concernant le doublement des CRCT et une meilleure reconnaissance de la diversité des missions.

Le volume global des CRCT va ainsi passer de 910 semestres à 2000 semestres dont la moitié sera attribuée pour des projets liés à la mission d’enseignement et de formation. Une partie de cette enveloppe (150 semestres) sera consacrée aux retours de congé de maternité, d’adoption ou parental.
Par ailleurs, le périmètre de la PEDR va être élargi pour devenir une « prime d’enseignement, d’encadrement doctoral et de recherche (PEEDR) » qui comprendra des primes pour projet de recherche et des primes pour projet d’enseignement.

Pour le Sgen-CFDT, il est souhaitable de ne pas opposer l’expertise locale et l’expertise nationale et donc de conserver le double niveau d’évaluation pour l’ensemble de ces dispositifs (primes, congés).

Vous pouvez consulter nos listes de candidat·es et nos professions de foi par section disciplinaire sur l’application HELIOS.

Print Friendly, PDF & Email