CNRS et Télétravail : Toujours des résistances de la direction !

Posted on Updated on

TélétravailCNRS et Télétravail : Toujours des résistances de la direction !

Des avantages certains … pour les agents et le CNRS mais…

Le Sgen-CFDT RechercheEPST a fortement œuvré pour la mise en place du télétravail au CNRS ; Nous continuerons notre action  pour que les agents du CNRS puissent en bénéficier dans les meilleures conditions sachant que : 

    • Le CNRS lui-même tire un premier bilan très positif du télétravail : “Le bilan montre que c’est une mesure qui réintroduit de la sérénité dans le travail y compris sur le lieu d’affectation et donc de l’efficacité(1);
    • Le télétravail apporte une meilleure qualité de vie à l’agent : diminution des temps de transport, meilleure articulation entre la vie personnelle et professionnelle, permet de travailler au calme, …;
    • Le télétravail est une réelle attente des agents.

 

… une frilosité incompréhensible de la part de la direction !

  • Le CNRS freine le déploiement d’un dispositif largement plébiscité par les agents  en exerçant une forte pression pour limiter le télétravail à 1 jour alors que le décret permet d’aller jusqu’à 3 jours par semaine(2)  et que seulement 20% des agents envisagent de pratiquer plus d’un jour de télétravail(3)
  • En affirmant que si la demande de télétravail est un droit, l’autorisation n’en est pas un : le télétravail est un droit mais le CNRS fait valoir que la décision peut faire l’objet d’un refus. Cette politique vise à semer le trouble dans l’esprit des agents;
  • En pratiquant l’omerta sur le renouvellement du télétravail : alors que ce dispositif est très récent et que le CNRS dispose de tous les moyens de communication pour contacter les agents déjà bénéficiaires, la direction ne les prévient pas de la date d’échéance de leur convention.

 

Le Sgen-CFDT RechercheEPST demande au CNRS de contribuer au progrès social en favorisant le déploiement du télétravail  pour les agents qui le souhaitent.

Nos publications sur le sujet : 

 

  1. : Phrase extraite de l’article “Télétravail au CNRS : en avant vers 2020” –
    https://blog-rh.cnrs.fr/teletravail-au-cnrs-en-avant-vers-2020/ 
  2. : Décret 2016-151 du 11 février 2016 – art 3 : La quotité des fonctions pouvant être exercées sous la forme du télétravail ne peut être supérieure à trois jours par semaine. Le temps de présence sur le lieu d’affectation ne peut être inférieur à deux jours par semaine. L’article 2 précise que “ces seuils peuvent s’apprécier sur une base mensuelle”.
  3. Rapport de l’enquête auprès des agents CNRS et INSERM sur le télétravail :
    https://epst-sgen-cfdt.org/?p=2477

Le Sgen-CFDT Recherche EPST

Print Friendly, PDF & Email