La ministre de l’ESRi devant les députés (19 mai 2020)

Posted on Updated on

La ministre de l’ESRi devant la commission des affaires culturelles Mardi 19 mai 2020

1h34’5’’ Sur le pilotage budget de la recherche : S’assurer du pilotage du budget de la recherche c’est s’assurer de la qualité des projets  de recherche qui est évaluée par les pairs

1h36’39’’ on ne peut pas penser la recherche en mode utilitariste, ça n’a juste pas de sens ! par contre on doit organiser la capacité à passer de cette connaissance produite par la recherche de base à des outils, à des solutions, au marché etc ; Et c’est cette organisation qu’il nous faut mieux réécrire ; Le budget d’investissement d’un pays en recherche se compose de deux parties : l’investissement public qui soutient la recherche de base et la recherche académique et l’investissement privé qui soutient la recherche et le développement …

1h38’40’’ : Nous devons réinvestir massivement dans la recherche de base  … on va investir 25Md€ dans les 10 prochaines années d’argent public pour la recherche publique … [à comparer] entre 2012 et 2017 c’est 50M€ qui ont été investis dans la recherche …

1h 39’ 38’’ l’objectif n’est pas du tout d’augmenter la précarité de la recherche [elle l’a dit !]  je vais annoncer un certain nombre des objectifs de ce  texte de loi (LPPR) et c’est notamment « revaloriser MASSIVEMENT les salaires dans le monde de l’ESR … 

1h40’12’’Sur le CIR : la façon dont se construit l’investissement en recherche d’un pays c’est 1/3 public et 2/3 privé .. et les outils qui incitent le privé à investir dans la recherche doivent être contrôlés, vérifiés, … ces outils sont extrêmement utiles

1h46’’43’ Sur la question de la prolongation des contrats doctoraux : Suivant les financeurs des contrats doctoraux : En ce qui concerne l’état, le financement sera pris en charge par l’état ; En ce qui concerne les contrats doctoraux qui ne sont pas pris en charge par l’état, nous travaillons de façon à ce que les établissements sachent à qui s’adresser et qu’il puissent porter la voix de leurs  doctorants envers ces différents organismes financeurs ; On ne peut pas demander à chaque doctorant d’aller au guichet de son financeur, on va essayer de faire qque chose qui soit porté par l’école doctorale et par les établissements

AEF Info : LPPR. Frédérique Vidal est revenue [sur] les déclarations du président de la République du 19 mars dernier, au sujet de la LPPR et des 25 Md€ supplémentaires qui devraient irriguer la recherche au cours de dix prochaines années, avec pour objectif de faire passer la Mires de 15 à 20 Md€. “Sur le quinquennat en cours, cela sera visible dès 2021 avec inscription de 400 M€ supplémentaires auxquels viendront s’ajouter 800 M€ en 2022. Soit 1,2 Md€ sur deux ans. C’est un geste sans précédent depuis des dizaines d’années. Et qui évidemment s’accompagnera d’un plan de revalorisation de l’ensemble des personnels qui font vivre la recherche et l’enseignement supérieur”, ajoute-t-elle.

Voir le dossier LPPR ICI

 

Print Friendly, PDF & Email