La CFDT devient première organisation syndicale en France !

Posted on Updated on

ÉLECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES Historique : La CFDT devient première organisation syndicale en France !

Aujourd’hui est un grand jour pour la CFDT : après être devenue la première organisation syndicale, dans le secteur privé en mars 2017, elle prend la première place, tous secteurs confondus, public et privé. Elle conforte aussi sa seconde place dans le secteur public.

La CFDT remercie les travailleurs qui lui ont exprimé leur confiance à l’occasion des élections dans les fonctions publiques.

Ce résultat historique, la CFDT le doit aux militantes et militants CFDT qui, chaque jour, dans les entreprises et administrations, portent la voix de leurs collègues, pour plus de justice sociale, et obtiennent des résultats, des droits nouveaux et une meilleure qualité de vie au travail. Ce sont eux, qui gagnent la confiance et le vote des salariés. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils accomplissent.

La CFDT porte haut les préoccupations des agents publics et des usagers. Son analyse est confortée : Tous expriment des besoins de plus de service public et de meilleure qualité, sur l’ensemble des territoires.

Il revient à la CFDT d’assumer cette confiance et cette responsabilité en interpellant le gouvernement, les employeurs publics et les employeurs privés pour leur demander :

– d’entendre la parole des travailleurs et de mieux reconnaître le travail des agents et salariés,

– de prendre en compte ses propositions de longue date pour les conditions et la qualité de vie au travail, l’emploi, le pouvoir d’achat et la protection sociale,

– de positionner le dialogue social au cœur des transformations.

Le syndicalisme de la CFDT regarde la réalité en face pour mieux la transformer, s’engage dans la négociation et obtient des résultats concrets

C’est le syndicalisme de transformation sociale choisi par les travailleurs !

elections_fonctions_publiques

Élections Fonction publique : la CFDT conforte sa deuxième place

Sur l’ensemble de la Fonction publique, la CFDT conforte sa place de deuxième organisation représentative. Elle réduit de plus de 35000 voix l’écart qui la sépare de la CGT et distancie FO de 5000 voix de plus qu’en 2014.
Le choix fait par près de 460000 agents publics, fonctionnaires et contractuels, confirme que notre type de syndicalisme, capable de regarder la réalité en face pour mieux la transformer, capable de faire des propositions, de s’engager dans la négociation et d’obtenir des résultats concrets, répond à leurs attentes.
Ce bon résultat est aussi celui des militantes et militants CFDT qui, chaque jour, s’engagent auprès de leurs collègues pour les représenter, les défendre, les accompagner, obtenir de nouveaux droits pour améliorer leur quotidien.
Dès aujourd’hui, la CFDT assume cette confiance en appelant le Gouvernement :
– à être attentif aux attentes des agents publics ;
– à mieux reconnaître leur travail, leur investissement quotidien plus que jamais indispensables à la cohésion sociale de notre pays.
– à reprendre très rapidement une nouvelle phase de concertation autour du projet de loi sur l’avenir de la fonction publique
– à entendre les propositions portées depuis le début du quinquennat par la CFDT pour améliorer le pouvoir d’achat, les conditions et la qualité de vie au travail dans la Fonction publique.
Enfin, si les signataires du projet d’accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes devenaient majoritaires, la CFDT souhaite que l’expression démocratique de l’ensemble des agents permette de déboucher sur la mise en oeuvre de ses dispositions.
UFFA-CFDT UNION DES FÉDÉRATIONS DE FONCTIONNAIRES ET ASSIMILES

Voici les résultats nationaux des élections dans les 3 versants de la Fonction Publique.

Ils sont quasi définitifs, mais non encore consolidés, notamment dans l’attente de recours éventuels. Les résultats définitifs seront publiés avant la fin de l’année.

 Sur l’ensemble de la Fonction Publique, la CGT reste en tête avec 21,8 % des suffrages (- 1,3 point par rapport aux élections précédentes), la CFDT est toujours en seconde position avec 19 % (- 0,3 point), suivie de Force ouvrière, à 18,1 % (- 0,5 point), de l’Unsa à 11,2 % (0,8 point), de la FSU avec 8,7 % (+ 0,8 point), de Solidaires à 6,3 % (- 0,5 point). Changement en revanche en bas de tableau où, selon les premières estimations, la Fédération autonome de la fonction publique (FA-FP), avec 3,5 % des voix (+ 0,6 point), passerait devant la CFE-CGC et ses 3,4 % (+ 0,5 point) des voix. La CFTC arrive quant à elle en dernière position avec 2,9 % contre 3,3 % en 2014. Pour rappel, en 2014, la CFTC était arrivée devant la CFE-CGC et la FA-FP.

 Dans la Fonction Publique d’État, le classement reste le même. Force ouvrière se maintient à la première place avec 17,1 % des voix (+ 0,1 point), suivie de la FSU avec 16,3 % (+ 0,7 point). Viennent ensuite l’Unsa, avec 15,9 % (+ 1,1 point), la CFDT 4e avec 13,9 % (- 0,1 point) et la CGT avec 12,1 % (- 1,3 point). Solidaires et la CGC obtiennent quant à elles respectivement 7,6 % (- 1,4 point) et 6,1 % (+ 0,6 point).

 La donne est la même dans la Fonction Publique Territoriale, où la CGT reste en tête avec 28,8 % des voix (- 0,7 point), devant la CFDT 2e avec 22,5 % (+ 0,2 point), FO avec 16 % (- 1,7 point), l’Unsa avec 8,3 % (+ 0,1 point). La FA-FP recueille pour sa part 7,3 % des suffrages (- 0,2 point) et Solidaires 3,8 % (+ 0,2 point). La FSU, quant à elle, progresse de 0,5 point pour atteindre quasiment 3,8 %. L’occasion pour cette dernière de dépasser la CFTC (3,5 %, inchangé). La CFE-CGC stagne quant à elle à 1,5 % après 1,3% en 2014.

 Enfin dans le versant hospitalier, la CGT conserve aussi sa première place avec 31,6 % des voix (- 0,1 point). Changement en revanche pour la seconde place, la CFDT passe de la 2e à la 3e place (24,3 %, – 0,7 point) étant devancée par FO (24,8 %, + 1 point). Solidaires atteint pour sa part 8,4 % (- 0,1 point) et l’Unsa 5,5 % (+ 0,5 point).

 Compte tenu de la baisse de la participation  (49,9 % environ contre 52,8 % en 2014), les organisations syndicales voient quasi toutes leur nombre de voix diminuer. Dans des proportions différentes néanmoins. La CGT a notamment perdu 78 500 voix, la CFDT 47 620, FO 51 200, l’Unsa 3  200, Solidaires 27 000 et la CFTC 17 500. La FSU progresse quant à elle de 2 000 voix

Du fait de la réduction de l’écart de voix entre la CGT et la CFDT (68 700 environ cette année contre 99 800 à l’issue du scrutin de 2014), après notre 1re place dans le privé, la CFDT devient ainsi le premier syndicat français, secteurs public et privé confondus.

voir article sur le site de la CFDT

Print Friendly, PDF & Email