dette publique

Dette publique : quel positionnement syndical pour une soutenabilité économique, social et environnemental ? (CFDT)

Posted on Updated on

Publié le 25/03/2021 sur le site de la CFDT ICI

Le sujet de la dette publique relève d’un débat beaucoup plus sociétal qu’il n’y paraît. C’est d’ailleurs là que repose la valeur ajoutée syndicale : sortir d’un débat technique pour redonner du sens à la dette !  Découvrez les positions de la CFDT à travers plusieurs constats et questionnements réunis dans le document « Nos ambitions ».

La crise sanitaire et la crise socioéconomique qui en découle ont fait grimper la dette publique. La dette publique brute française s’établit à 2 674,3 milliards d’euros, soit 116,7% du PIB fin 2020 (contre 98,1% en 2019).

Des inquiétudes légitimes s’expriment compte tenu de l’ampleur de cette dette : marges de manoeuvre restreintes en cas de future crise ; concentration de l’épargne sur les obligations publiques plutôt que sur les projets d’entreprises ; perte de confiance des investisseurs envers la solvabilité de l’État ; etc.

Le débat sur le devenir de cette dette fait rage autour de deux positions extrêmes :
– une réduction drastique de nos dépenses publiques, en particulier de protection sociale et de services publics ;
– l’annulation de tout ou partie de la dette.

En réalité, le sujet de la dette publique relève d’un débat beaucoup plus sociétal qu’il n’y paraît. C’est d’ailleurs là que repose la valeur ajoutée syndicale : sortir d’un débat technique pour redonner du sens à la dette ! Partant de là, de quelle nature doit-être l’investissement de la CFDT ?

Revoir l’émission Tous Eco présentée par Anne-Juliette Lecourt sur le thème :
« Transformer la dette en investissement public d’avenir »


Pour aborder ce débat sans caricature, il importe dans un premier temps de partager plusieurs constats
et questionnements. 


LES CONSTATS
Constat 1. Le sujet de la dette publique n’est pas un sujet franco-français.
Constat 2. La dette publique est le prix à payer d’une bonne gestion de la crise et permettant un rebond.
Constat 3. Le ratio dette publique/PIB est difficile à interpréter économiquement.
Constat 4. Le coût de la dette est un indicateur plus pertinent de la soutenabilité de la dette dans la période.
Constat 5. Le coût de la dette publique est aujourd’hui historiquement très bas et devrait le rester durablement pour deux raisons principales.
Constat 6. L’État peut donc aujourd’hui augmenter son volume de dette tout en réduisant la charge de la dette.
Constat 7. Vouloir réduire la dette publique trop vite et trop tôt serait catastrophique.

QUESTIONNEMENTS
Question 1. Peut-on annuler la dette publique ?
Question 2. Faut-il cantonner la dette publique issue de la crise COVID ?
Question 3. La dette pèse-t-elle sur les générations futures ?
Question 4. Quelle articulation entre la dette publique française et les enjeux européens ?
Question 5. Quels sont les liens entre dette publique et croissance ?
Question 6. Quelle gouvernance de la dette publique ?
Question 7. Quel pilotage des finances publiques adopter pour s’assurer de la soutenabilité de la dette publique ?
Question 8. Faut-il toujours financer l’investissement public par la dette publique ?

Pour découvrir les réponses, téléchargez ci-dessous le document « Nos ambitions – Dette publique : quel positionnement syndical pour une soutenabilité économique, social et environnemental ? »

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS