Élections CNESER : un franc succès pour la CFDT !

Posted on Updated on

MAJ du 10 octobre 2919

Publié le jeudi 10 octobre 2019 par Françoise Lambert : sur le site du Sgen-CFDT

Le PDF ICI

Avec les élections CNESER, la CFDT vient de confirmer sa place de première organisation représentative pour toutes les catégories de personnels et d’établissements. Avec 16 représentantes et représentants, c’est la plus forte délégation dans le champ Enseignement supérieur, recherche et innovation.

CNESER : UNE PLACE DÉCISIVE POUR LA CFDT !

La place obtenue par la CFDT est décisive car les dossiers à venir sont stratégiques, tant pour les établissements que pour les personnels. La Loi Pour la Programmation de la Recherche, par exemple, constitue un enjeu central pour l’ESRI, et le poids de notre délégation nous rend plus forts pour négocier avec le ministère.

Autre sujet d’actualité, les dissolutions de COMUEs sont également examinées par le CNESER, et il est de notre devoir d’être vigilants sur la façon dont ces dissolutions seront traitées, en particulier pour les personnels, qui ne doivent pas faire les frais de ces évolutions.

Donc un grand merci à toutes et à tous pour nous avoir accordé votre confiance ! Nous ferons tout pour nous en montrer digne et pour être à la hauteur des enjeux !

______________________________

MAJ le 18-Juillet 2019

Le résultat des élections au CNESER est sans ambiguïté :

  • dans le collège des Chercheurs, la CFDT recueille 34,5% des suffrages devant le SNCS (31,5%),
  • dans le collège des personnels Ingénieurs et Techniciens, la CFDT recueille 32,1% des suffrages devant la CGT (26.2%).

La CFDT est également première dans les EPIC (40.4% des suffrages)  et dans celui des personnels scientifiques des bibliothèques (49.1%) ; elle arrive en deuxième position dans le collège des Professeurs (à 2 voix près) et dans le collège des MCF derrière la FSU.

Pour l’ensemble des collèges (Universités, EPST, EPIC), la CFDT arrive en tête avec 13 sièges (+1) devant la FSU : 9 (-1) et la CGT : 7 (=) ; Les 8 autres organisations (FO : 2, SNPTES : 2, SUD : 3, UNSA : 3, QFS : 1, SAGES : 1, CGC : 1, CFTC : 1) totalisent 14 sièges.

Ces résultats confortent le Sgen-CFDT RechercheEPST dans sa volonté de porter haut et fort ses revendications en matière d’emploi, de rémunération et de conditions de travail :

  • la diminution de la précarité, l’augmentation des ouvertures de postes de titulaires dans les EPST, une meilleure gestion des flux pour certains passages de corps ou de grade, le rééquilibrage des crédits récurrents‑crédits propres,
  • l’adhésion des Chercheurs au RIFSEEP, la convergence des socles du RIFSEEP IT avec ceux des personnels des universités dans un premier temps, le déroulé d’une carrière sur deux grades, la fusion des grades IR2‑IR1, DR2‑DR1, TCN‑TCS et celle du corps AI dans IE, le prolongement de la grille des CRHC à la HEB,
  • la mise en place d’un baromètre social au CNRS et à l’Inserm, le déploiement du télétravail conformément au décret de mise en œuvre dans la fonction publique et à l’arrêté ministériel, l’instauration du forfait mobilité de 200 € pour les utilisateurs de vélo et covoiturage, la participation des EPST aux mutuelles, le suivi de l’accord de 2018 sur l’égalité professionnelle femmes-hommes dans chaque EPST, …

sont autant de revendications que notre syndicat continuera à soutenir et à défendre dans toutes les instances où il est présent : celles des EPST bien entendu mais aussi au Comité Technique du ministère et au sein du CNESER, grâce à ses sympathisants, à ses adhérents, à ses militants qui s’investissent sans relâche et qui font sa force et sa crédibilité.

Voir ici tous les résultats (Université, EPST, EPIC) : Résultats de l’élection des représentants des personnels au CNESER   

Voir l’article du Sgen-CFDT ici 

 

Print Friendly, PDF & Email