Gagner plus tout au long de la carrière pour gagner au moins autant à la retraite

Posted on Updated on

La fédération des Sgen-CFDT milite pour une réforme systémique des retraites telle que la revendique l’ensemble de la CFDT. Aussi, elle a décidé, après délibération de son conseil fédéral le 8 novembre 2019, de ne pas participer aux manifestations du 5 décembre dont le mot d’ordre est le refus de toute réforme du système des retraites. Aussi la fédération n’a pas déposé, à ce stade, de préavis de grève pour le 5 décembre 2019.

Comme la CFDT l’affirme et le revendique depuis octobre 2018, une réforme systémique des retraites instaurant des droits en fonction de points acquis tout au long de la carrière impose une revalorisation des agents publics. Les personnels de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, de l’Enseignement agricole public et de la Jeunesse et des sports sont particulièrement concernés avec un niveau de prime faible voire très faible.

Le gouvernement doit préciser ses engagements en matière de revalorisation. C’est le sens de la lettre que nous avons adressée au président de la République. C’est pour cela que la fédération et ses syndicats interpellent ou vont interpeller les parlementaires. Pour faciliter l’organisation de ces interpellations, certains syndicats académiques et sectoriels Sgen-CFDT font le choix de déposer des préavis de grève – y compris le 5 décembre – en fonction du contexte local et en s’inscrivant pleinement dans les revendications fédérales et confédérales.

Pour les militantes et militants Sgen-CFDT, il s’agit d’affirmer haut et fort avec la fédération et la confédération que ce que nous voulons pour les personnels, c’est gagner plus tout au long de la carrière pour gagner au moins autant à la retraite.

Print Friendly, PDF & Email