« Questions politiques » : Laurent Berger parle de la retraite des enseignants

Posted on Updated on

Laurent Berger était l’invité de l’émission “Questions Politiques” animée par Ali Baddou, dimanche 24 novembre. À cette occasion, il s’est exprimé sur la nécessaire revalorisation des enseignant·es dans le cadre de l’éventuelle réforme des retraites : l’illustration du slogan du Sgen-CFDT,

Gagner plus tout au long de la carrière pour gagner au moins autant à la retraite

Ci-dessous l’extrait vidéo. Voici l’essentiel des propos de Laurent Berger dans cette partie de l’entretien :

« Le gouvernement a réussi son coup, quand même : On parle des régimes spéciaux… mais on ne parle pas de l’ensemble des travailleurs qui ont à gagner dans un futur système des retraites universel. Les régimes spéciaux, je suis très clair : ils sont intégrés dans le régime universel – et il faut regarder, système par système, quelle est la période de transition.

Je vais prendre un autre exemple : les agents de l’Éducation nationale – on sait que les enseignants n’ont pas de primes. Ils ont un système aujourd’hui, si je devais le résumer : on vous paie peu au début de votre carrière, il y a une accélération à la fin. En fait le contrat social implicite qui est passé, c’est : vous aurez une bonne retraite, mais pendant votre carrière vous ne serez pas trop payés. Ben ça, vous ne pouvez pas passer du système actuel au système futur, comme ça d’un claquement des doigts… Ça nécessite tout simplement de la revalorisation salariale. Ça ne se passera pas en deux ans, personne ne le croit. Ça se passera en dix ans.

Moi j’essaie juste de mettre les choses sur la table de la façon la plus honnête possible. Arrêtez les caricatures où en gros on dirait qu’il faut que tout le monde soit traité de la même manière. Tout le monde à la fin sera traité de la même manière. Mais il va y avoir des transitions plus ou moins longues, il faut l’assumer. »

 

Print Friendly, PDF & Email