Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche : des avancées à conforter

Posted on

CP du Sgen CFDT  n° 3 du 22 janvier 2020

Le recrutement des maîtres.ses de conférences et des chargé.e.s de recherches se fera désormais à au moins 2 fois le SMIC (contre 1,4 SMIC actuellement), et le Sgen-CFDT se félicite que sa proposition ait ainsi été reprise. Il était temps d’envoyer aux jeunes un signal positif sur les débuts de carrière dans l’enseignement supérieur et la recherche ! Cette revalorisation devra passer par une amélioration de la grille indiciaire afin d’éviter toute inversion de carrière.

D’autre part, en 2021, 92 millions d’euros seront également consacrés à la revalorisation indemnitaire, sans charge nouvelle pour les personnels des établissements, et ceci quel que soit leur statut, titulaires ou contractuels. Cette valorisation constituera la première étape de cette loi PPR*.

Enfin, contrairement à ce qui a pu être préconisé dans les rapports des groupes de travail, la charge statutaire des enseignants-chercheurs ne sera pas revue, et le Sgen-CFDT se félicite là encore d’avoir été entendu.

Par contre, nous réaffirmons notre opposition aux « tenure track » et aux CDI de missions, tels qu’ils sont définis dans le rapport du groupe de travail n°2. Ces deux mesures ne répondent ni l’une ni l’autre aux enjeux actuels de la recherche et contribuent à la précarisation des enseignants-chercheurs et des chercheurs.

20200122CP n° 3 Sgen-CFDT

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche : des avancées à conforter

    Rendez-Vous Avec Matilda – TheMetaNews said:
    31 janvier 2020 at 12 h 12 min

    […] ainsi que les projets de “tenure track” et de “CDI de chantier”, qui ne satisfont décidément personne, même pas la CFDT. […]

Comments are closed.