Chargé de recherche

Promotions Hors classe des chargés de recherche 2019 : le CNRS doit tenir ses engagements

Posted on Updated on

La CFDT a négocié et signé le protocole PPCR qui pose le principe selon lequel CHAQUE FONCTIONNAIRE doit pouvoir dérouler une carrière sur –au moins- deux grades. Ce principe a été rappelé par la ministre de l’ESR aux directions des établissement et le déroulement de carrière sur au moins deux grades doit être mis en œuvre pour tous les agents dans les grades CRCN, IR2, IECN, AI, TCN, AT ! (1)

L’annonce, par la direction du CNRS, de la suppression, en 2019, de 20% du nombre de postes en CRHC initialement prévu (moins 50 postes) n’est pas acceptable. Il y a encore trop de chargés de recherche de classe normale au dernier échelon (1331 chercheurs, près d’un CRCN sur 4) dont 295 chercheurs de 55 à 59 ans et 205 chercheurs de 60 ans et plus ! Pour les 55 ans et plus, l’ancienneté moyenne dans cet échelon est de 10.8 ans (hors promos 2018). Les motifs invoqués pour cette suppression (qui ne sont pas des motifs financiers car les 250 promotions CRHC figurent dans le budget 2019) sont incompréhensibles, le nombre de promouvables (plus de 3300) mais aussi le nombre de candidats (près de 500 dossiers déposés) étant largement supérieurs au nombre de postes initialement prévus (250).

Le Sgen CFDT Recherche EPST réaffirme que, dès lors qu’un chargé de recherche a reçu un avis favorable (2) par sa section d’évaluation, rien ne justifie de le maintenir au dernier échelon de la classe normale pendant 10 ans, 15 ans et plus, jusqu’à son départ à la retraite. Il considère que, dans ce cas, il s’agit pour le moins d’un manque total de la légitime reconnaissance que le CNRS doit à ses agents. Le Sgen CFDT Recherche EPST demande que soient promus, en priorité, les chargés de recherche les plus anciens dans le dernier échelon du grade CRCN.

Il est important que les engagements pris par la direction du CNRS en 2017 sur le comblement du grade CRHC soient respectés, surtout quand cette même direction affirme attacher une grande importance au dialogue social. Pour le rétablissement des 50 postes CRHC en 2019, le Sgen CFDT Recherche EPST demande à tous les personnels de signer la pétition intersyndicale en ligne ici :

 

« Je demande à la direction du CNRS de respecter ses engagements et d’assurer la promotion de 250 CR CN en CR HC en 2019 et également de débloquer un nombre suffisant de promotions pour tous les corps afin d’assurer une réelle progression de carrière à l’ensemble des ingénieur(e)s, technicien(ne)s et chercheur(e)s »

(1)    Lire ici : une carrière sur au moins deux grades, pour toutes et tous !

 (2) Avis favorable de la section du CoNRS  : « l’activité du chercheur est conforme à ses obligations statutaires »

“Chaque fonctionnaire doit pouvoir dérouler une carrière complète sur au moins deux grades”

Posted on Updated on

Je demande à la direction du CNRS de respecter ses engagements et d’assurer la promotion de 250 CR CN en CR HC en 2019 et également de débloquer un nombre suffisant de promotions pour tous les corps afin d’assurer une réelle progression de carrière à l’ensemble des ingénieur(e)s, technicien(ne)s et chercheur(e)s

LIEN vers la pétition: Attention à bien répondre au retour de mail pour confirmer la signature.

https://www.change.org/p/direction-du-cnrs-promotion-chargé-de-recherche-hors-classe?recruiter=441500226&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Le comité technique du CNRS a voté le 14 octobre 2019, à l’unanimité des représentants du personnel SNCS-FSU, SNTRS-CGT, SGEN-CFDT Recherche EPST, SNPTES, SUD Recherche EPST, une demande de maintien à 250 du nombre de possibilités de promotions à la Hors Classe HC (CRHC) des chargés de recherche de classe normale (CRCN).

Le comité technique (CT) du CNRS vient d’apprendre que la direction du CNRS voudrait réduire à 200 le nombre de possibilités de promotions à la hors classe (HC) des chargé·e·s de recherche de classe normale (CR CN) au motif d’une insuffisance de candidatures à la promotion. Le nombre de candidatures à la promotion des HC serait autour de 500 dossiers. Cela ne représente en rien un motif de réduction des 250 possibilités de promotions.

Les conditions de la mise en place de la HC au moment de la fusion des grades de CR2 et CR1 a été négocié fin 2016 début 2017 au moment de la mise en œuvre du PPCR (parcours professionnel carrière rémunération). Il a été convenu par le CNRS que la montée en charge dans le grade des hors classes se ferait sur trois ans avec 250 promotions par an (2017, 2018, 2019). Cette promesse a été faite par le Président Fuchs aux organisations syndicales (OS), et reprise par le Président Petit devant les OS à son arrivée.

Le CT rappelle que la promotion au grade HC des CR doit permettre à tout·e chargé·e de recherche qui n’a pas souhaité ou pu passer dans le corps des Directeurs de recherche et qui a reçu un avis favorable de sa section d’évaluation (« l’activité du chercheur est conforme à ses obligations statutaires ») d’être promu dans la hors classe des chargé.e.s de recherche. La circulaire ESRH 2018-038 du 19 février 2018 précise « Je* vous rappelle que le protocole PPCR pose le principe selon lequel chaque fonctionnaire doit pouvoir dérouler une carrière complète sur au moins deux grades, dans toutes les catégories (A, B, C). Je vous demande donc de veiller au respect de ce principe dans la mise en œuvre de vos opérations d’avancement de grade et d’appeler l’attention des instances d’évaluation sur cette question ». Réduire les possibilités en 2019 va à l’encontre de cette circulaire. Réduire les possibilités en 2019 c’est supprimer autant de possibilités pour des collègues qui attendent cette promotion avant leur départ à la retraite.
La promesse que nous fait la direction de reporter ces possibilités en les lissant sur 5 ans est pour nous inacceptable, considérant que nous ne croyons absolument pas à la possibilité de conserver financièrement ce qui n’a pas été dépensé en 2019.

Pour rappel, à l’issue des avancements 2019, il demeure plus de 3 500 CRCN promouvables au CRHC, dont le tiers est âgé de plus de 50 ans. Ce qui est nécessaire et décent n’est pas de diminuer les possibilités CRHC mais de faire une meilleure publicité de cet avancement.

Le CT du CNRS demande à la direction de respecter ses engagements et d’assurer la promotion de 250 CR CN en CR HC en 2019.
* Pour la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et par délégation, Le directeur général des ressources humaines, Édouard Geffray

Promotion CRHC 2019 : avis du CT

Posted on Updated on

Avis voté à l’unanimité des représentants du personnel SNCS-FSU, SNTRS-CGT, SGEN-CFDT Recherche EPST, SNPTES, SUD Recherche EPST

Le comité technique (CT) du CNRS vient d’apprendre que la direction du CNRS voudrait réduire à 200 le nombre de possibilités de promotions à la hors classe (HC) des chargé·e·s de recherche de classe normale (CR CN) au motif d’une insuffisance de candidatures à la promotion. Le nombre de candidatures à la promotion des HC serait autour de 500 dossiers. Cela ne représente en rien un motif de réduction des 250 possibilités de promotions.

Les conditions de la mise en place de la HC au moment de la fusion des grades de CR2 et CR1 a été négocié fin 2016 début 2017 au moment de la mise en œuvre du PPCR (parcours professionnel carrière rémunération). Il a été convenu par le CNRS que la montée en charge dans le grade des hors classes se ferait sur trois ans avec 250 promotions par an (2017, 2018, 2019). Cette promesse a été faite par le Président Fuchs aux organisations syndicales (OS), et reprise par le Président Petit devant les OS à son arrivée.

Le CT rappelle que la promotion au grade HC des CR doit permettre à tout·e  chargé·e de recherche qui n’a pas souhaité ou pu passer dans le corps des Directeurs de recherche et qui a reçu un avis favorable de sa section d’évaluation (« l’activité du chercheur est conforme à ses obligations statutaires ») d’être promu dans la hors classe des chargé.e.s de recherche. La circulaire ESRH 2018-038 du 19 février 2018 précise « Je* vous rappelle que le protocole PPCR pose le principe selon lequel chaque fonctionnaire doit pouvoir dérouler une carrière complète sur au moins deux grades, dans toutes les catégories (A, B, C). Je vous demande donc de veiller au respect de ce principe dans la mise en œuvre de vos opérations d’avancement de grade et d’appeler l’attention des instances d’évaluation sur cette question ». Réduire les possibilités en 2019 va à l’encontre de cette circulaire. Réduire les possibilités en 2019 c’est supprimer autant de possibilités pour des collègues qui attendent cette promotion avant leur départ à la retraite.

La promesse que nous fait la direction de reporter ces possibilités en les lissant sur 5 ans est pour nous inacceptable, considérant que nous ne croyons absolument pas à la possibilité de conserver financièrement ce qui n’a pas été dépensé en 2019.

Pour rappel, à l’issue des avancements 2019, il demeure plus de 3 500 CRCN promouvables au CRHC, dont le tiers est âgé de plus de 50 ans. Ce qui est nécessaire et décent n’est pas de diminuer les possibilités CRHC mais de faire une meilleure publicité de cet avancement.

Le CT du CNRS demande à la direction de respecter ses engagements et d’assurer la promotion de 250 CR CN en CR HC en 2019.

* Pour la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et par délégation, Le directeur général des ressources humaines, Édouard Geffray

Inserm CAP CRCN et CRHC

Posted on Updated on

Élection professionnelle de la Fonction publique  Commission Administrative Paritaire des Chargés de Recherche de l’Inserm (CAP 2) – Mandature 2019 – 2023

Le Sgen-CFDT REVENDIQUE

  • une augmentation du nombre de promotions en hors classe compte tenu du nombre insuffisant de passages effectués en 2018 et 2019 et de l’année blanche de 2017,
  • des possibilités accrues pour l’accès au corps des directeurs de recherche,
  • la prolongation du transfert primes/points au-delà de celui réalisé en 2019,
  • de nouvelles améliorations de carrière au-delà du PPCR notamment par un alignement de la grille des CR sur celle des maîtres de conférence avec un échelon supplémentaire HEB pour les CR HC sans contingentement,
  • une revalorisation conséquente des primes pour tous les chercheurs, alignées dans un premier temps, sur celles des ingénieurs de recherche,
  • la mise en place d’un plan pluriannuel de créations d’emplois statutaires dans la Recherche publique

calendrier

Profession de foi avec la liste des candidat.e.s présenté.es par le Sgen-CFDT RechercheEPST

L’accès au grade CRHC n’est pas et ne doit pas être un nouveau concours !

Posted on Updated on

L’accès au grade CRHC n’est pas et ne doit pas être un nouveau concours !

Une première campagne de promotions CRHC vient de se terminer. Cette campagne concernait les promotions CRHC au titre de 2017 (effet rétroactif au 1er octobre 2017). La liste des promus devrait être connue en septembre 2018, suivant le calendrier communiqué par la direction du CNRS. Une nouvelle campagne de promotions CRHC est actuellement en cours. Cette campagne concerne les promotions CRHC au titre de 2018 (effet au 1er octobre 2018).

La date limite pour le dépôt de dossier de candidature est fixée au 5 septembre 2018 à 12h00 (heure de paris)

ATTENTION !!! Les chercheur.es qui ont déposé un dossier au titre de 2017 doivent,  dans l’attente des résultats, déposer un nouveau dossier dans le cadre de la campagne 2018.

Le Sgen-CFDT RechercheEPST encourage tout.e chargé.e de recherche au dernier échelon de la classe normale depuis 5 ans et plus à déposer un dossier de promotion à la Hors Classe ;

Tant que la situation des Chargé.es de recherche bloqué.es au dernier échelon CRCN depuis plus de 5 ans n’est pas réglée, le Sgen-CFDT RechercheEPST demande aux sections du CoNRS :

  • de ne pas classer les dossiers suivant d’autres critères scientifiques que ceux requis pour avoir un avis favorable sur leur activité,
  • de promouvoir au grade CRHC les chercheur.es les plus ancien.nes dans l’échelon terminal du grade CRCN et en priorité celles et ceux qui doivent partir prochainement à la retraite.

Tout.e chargé.e de recherche doit pouvoir accéder à la Hors Classe : le Sgen-CFDT RechercheEPST revendique l’application immédiate du principe inscrit dans le PPCR :

Déroulement d’une carrière complète sur au moins deux grades !

 

Promotion CRHC à l’Inserm : AVANT le 12 juillet 2018 !

Posted on Updated on

L’accès au grade CRHC n’est pas et ne doit pas être un nouveau concours !

Le 8 juin, vous avez reçu de l’administration de l’Inserm un mail intitulé « Campagne d’avancement à la hors classe – CRHC » ; Il s’agit d’un appel commun pour 2 campagnes de promotion (au titre de 2018 et de 2019) : les évaluations sont regroupées à la session d’automne des Commissions Scientifiques Spécialisées (CSS).  Un seul dossier est à fournir pour ces deux campagnes.

Le Sgen-CFDT RechercheEPST encourage notamment tout.e chargé.e de recherche au dernier échelon de la classe normale depuis plus de 5 ans à faire acte de candidature pour une promotion à la Hors classe ;

Date limite pour le dépôt du dossier de candidature : 12 juillet 2018

Tant que la situation des Chargé.es de recherche bloqué.es au dernier échelon CRCN depuis plus de 5 ans n’est pas réglée, le Sgen-CFDT RechercheEPST demande aux CSS :

de ne pas classer les dossiers suivant d’autres critères scientifiques que ceux requis pour avoir un avis favorable sur leur activité,

de promouvoir au grade CRHC les chercheurs les plus anciens dans l’échelon terminal du grade CRCN et en priorité celles et ceux qui doivent partir prochainement à la retraite.

Tout.e chargé.e de recherche doit pouvoir accéder à la Hors Classe : le Sgen-CFDT RechercheEPST revendique l’application immédiate du principe inscrit dans le PPCR :

Déroulement d’une carrière complète
sur au moins deux grades !

Accès à la hors-classe des chargés de recherche !

Posted on Updated on

Le PPCR1 a permis l’accès à l’échelon HEA pour les chargés de recherche hors classe (CRHC)2. Le gain entre l’indice 825 (indice sommital de la CRCN)  et le dernier chevron de la HEA (967) est d’environ 8 000 euros brut/an (+142 points). L’accès à ce grade est réservé, jusqu’en 2019 inclus3, à la promotion des chargés de recherche de classe normale CRCN. Fin décembre 2017, le CNRS a informé individuellement tous les CRCN échelon 7 et plus de la possibilité de demander une promotion au grade CRHC4. La date limite de dépôt des candidatures dans  l’application e-valuation4 est fixée au 7 février 2018 à 12h (heure de Paris), délai de rigueur. Passée cette date, aucune candidature ou modification de candidature ne sera acceptée.

Le PPCR prévoit que tout agent doit pouvoir dérouler sa carrière sur au moins deux grades5. Le Sgen-CFDT Recherche EPST considère que tout CRCN ayant reçu un avis favorable6 de sa section d’évaluation du CoNRS doit être promu au plus tard dans les 5 ans suivant l’accès au dernier échelon de la classe normale.

Pendant la période transitoire de comblement du grade CRHC (campagnes 2017, 2018 et 2019), le Sgen-CFDT recherche EPST demande que les chercheurs dont le dernier avis de la section d’évaluation du CoNRS est un avis favorable6, soient promus au grade CRHC dans l’ordre du plus ancien7 dans le dernier échelon du grade CRCN, en dehors de toute autre considération.

Le Sgen-CFDT Recherche EPST invite tous les CRCN de 55 ans et plus à déposer
dès maintenant et avant le 7 février 2018, un dossier de demande de promotion au grade CRHC.

 

En cas de difficultés ou pour plus de précisions, n’hésitez pas à nous contacter (contact@epst-sgen-cfdt.org).

 

Vous pouvez retrouver le glossaire des termes utilisés dans nos articles sur cette page : https://epst-sgen-cfdt.org/?p=2393

1 Le PPCR a été signé par la CFDT,CGC, CFTC, UNSA, FSU et FA-FP ; La CGT, FO et solidaire ont refusé de signer le protocle. Le décret d’application du PPCR a été publié le 10 mai 20172.

2 Information PPCR Chercheurs : https://epst-sgen-cfdt.org/?p=2286

3 A partir de 2020, le grade CRHC deviendra un grade de recrutement externe (maximum de 15% des recrutements CR)

4 Adresse pour l’accès au dossier : https://intranet.cnrs.fr/Cnrs_pratique/recruter/carriere/chercheurs/grade/Pages/Avancement-au-choix-au-grade-de-CRHC.aspx ; e-valuation : (https://evaluation.dsi.cnrs.fr/eversuite/start)

5 Une circulaire ministérielle est en préparation pour rappeler ce principe aux directions des établissements.

6 Avis favorable de la section du CoNRS  : « l’activité du chercheur est conforme à ses obligations statutaires »

7 Le bilan social 2016 CNRS indique qu’il y a 446 chercheurs âgés de 55 à 59 ans et 380 chercheurs âgés de 60 à 64 ans au dernier échelon de CRCN. L’ancienneté moyenne dans ce dernier échelon est de 9 ans pour les 55-59 ans et 12.9 ans pour les 60-64 ans.

Le Sgen-CFDT RechercheEPST

Communication sur le passage Hors Classe pour les Chargés de Recherche

Posted on

Le CNRS vient de communiquer hier (19 décembre) sur la création de la hors classe des chargés de recherche.
Voici le lien qui vous permettra d’aller sur la page utile pour la question des dates limites de dépôt des dossiers et le lien avec le dossier de demande de promotion HC :
https://intranet.cnrs.fr/Cnrs_pratique/recruter/carriere/chercheurs/grade/Pages/Avancement-au-choix-au-grade-de-CRHC.aspx

voici également la communication du CNRS sur la question …
http://blog-rh.cnrs.fr/nouveau-grade-charges-de-recherche/

INRIA : Lettre des organisations syndicales aux membres de la Commission d’évaluation de l’Inria

Posted on Updated on

Lettre des organisations syndicales
aux membres de la Commission d’évaluation de l’Inria

L’application du protocole PPCR* a des conséquences importantes sur le corps des chargés
de recherche. En effet, d’une part, les deux classes CR2 et CR1 sont fusionnées en une
nouvelle classe normale (CRCN) et d’autre part, est créée une hors classe (CRHC).

Nous appelons les membres de la CE de l’Inria a une grande vigilance dans la mise en oeuvre
de ces mesures.

Lire la suite : 20171028-INRIA-SGEN-Lettre_intersyndicale.pdfCliquez sur l’image pour ouvrir le document

PPCR – Chargé de recherche

Posted on Updated on

Cette page traite des impacts du PPCR(*) sur le corps des Chargés de recherche.

 

Restructuration de carrière
  • Fusion des 2e et 1re classes : les deux grades actuels sont fusionnés en un nouveau grade de chargé de recherche de classe normale, de manière à dynamiser la carrière
  • La durée de ce grade est alignée sur la durée du grade de maître de conférences de classe normale
  • Fusion au 1er septembre 2017 des 2 grades CR2/CR1 dans une “Classe normale’ de 10 échelons. C’est la fin des % de répartition CR2/CR1 qui faisait débat
  • Création au 1er septembre 2017 d’une “Hors classe”  avec ajout de 3 échelons “Hors Échelle A” – HEA. Elle sera directement accessible au concours dans la limite de 15% des recrutements du corps
Revalorisation indiciaire
  • Attribution au 1er janvier 2017 – effet rétroactif – de 4 points d’indice supplémentaires pour tous les échelons de CR2 et de CR1 au titre de la “conversion primes points” et de 5 points d’indice supplémentaires – sauf au 9ème de CR1
  • Attribution en janvier 2018 de 5 points d’indice supplémentaires au titre “conversion primes points” pour tous les échelons des 2 grades.
  • Attribution en janvier 2019 de 6 points d’indice supplémentaires dans presque tous les échelons sauf à l’échelon sommital de la classe normale et pour ceux de la HEA.
    A cette date le début de carrière théorique d’un CR passera à l’indice 474 – au lieu de 454, la fin de la Classe normale se situera à l’indice 830 – au lieu de 821 et surtout tous les CR devront pouvoir accéder à la hors classe / HEA qui permettra une fin de carrière en CR à l’indice 972 au lieu de 821
Nouvelles perspectives de carrière
  • Création d’un nouveau grade d’avancement hors classe culminant hors échelle A. Les chargés de recherche promus dans ce grade accéderont à cette rémunération hors échelle de façon linéaire comme les maîtres de conférences.
  • En 2019, cela représentera une perspective de rémunération brute supplémentaire de 8 400 € par an
Autre(s) mesure(s)
  • Attractivité : maintien du concours d’accès direct au grade d’avancement, dans la limite d’une proportion maximale de 15 % des recrutements dans le corps
   ppcr-comparaison-cr
Fiche exposant les modalités
Revendications du Sgen-CFDT Recherche EPST pour le corps des Chargés de recherche
  • Qu’une durée maximale soit fixée dans le dernier échelon de la classe normale des CR, pour qu’un chercheur ne puisse “plafonner” à ce niveau. La clause du PPCR garantissant le déroulé de carrière sur à minima 2 grades devrait intervenir en particulier pour que la carrière de tous les chercheurs actuellement bloqués au denier échelon de CR1 et ayant un avis favorable des instances scientifiques de l’organisme puissent se débloquer
  • La création d’une Hors Échelle B – HEB – pour les CR des EPST. Si à ce stade le protocole prévoit le quasi alignement de la grille des CR sur celle  des Maîtres de conférence – MCF, ceux ci vont bénéficier de l’ajout d’une telle HEB pour les 3 indices sommitaux de leur Hors classe.
  • L’amélioration des possibilités d’accès au corps des DR

 


Retrouvez les impacts du PPCR pour chaque Corps :
Technicien Assistant ingénieurIngénieur d’étude – Ingénieur de rechercheChargé de rechercheDirecteur de recherche

(*) PPCR : Tout le PPCR en résumé – Toute l’actualité sur le PPCR (cliquez ici)
Plus d’informations sur le site CFDT : 
Revalorisation des salaires et rénovation des carrières dans l’ESR (Cliquez ICI).

Plus d’informations sur le site du CNRS : Parcours professionnels, carrières et rémunérations (cliquez ici).