CT

Déclaration sur la nouvelle indemnité des informaticiens (IRI) au Comité Technique du CNRS

Posted on Updated on

Si le Sgen-CFDT se réjouit de la reconnaissance de la spécialité des informaticiens, il regrette que :
– Seuls le Sgen-CFDT et le SNPTES  aient voté pour,
– Que cette indemnité soit réservée aux nouveaux recrutés et aux mobilités.

Déclaration Sgen-CFDT Recherche EPST  – CT CNRS du 04/07/18 :

Aujourd’hui, avec la création d’une nouvelle indemnité pour les informaticiens, nous sommes à un tournant de l’application du RIFSEEP au CNRS.

  • L’occasion de reconnaitre les spécialités, celles des informaticiens et d’autres dans le futur,
  • L’occasion de moderniser les mécanismes indemnitaires et de sortir d’un immobilisme qui a trop duré,
  • Cela aurait pu être l’occasion de revenir à l’esprit du RIFSEEP, avec des primes basées sur les fonctions occupées et non suivant le corps/grade
  • Cela aurait pu être l’occasion d’apporter de la simplicité et de la transparence dans l’attribution des primes, également voulu par le RIFSEEP
  • Enfin l’occasion d’homogénéiser les mécanismes avec d’autres établissement comme INRIA (ou l’INSERM)

Et même si la décision que vous nous présentez rattrape en partie les inégalités générées par le passage au RIFSEEP, la simplification ou l’égalité n’y est pas.

Nous proposons donc au CNRS de modifier cette décision et d’appliquer un mécanisme similaire à celui mis en place à INRIA : Une prime annuelle d’un montant unique quel que soit le corps ou emploi type pour l’ensemble des agents de la BAP E.

Le CNRS, de par sa taille et son influence, doit montrer l’exemple pour la mise en place de cette indemnité, comme il l’a déjà fait pour le télétravail ou récemment pour le PPCR et le corps des AI.

 

Le mécanisme d’attribution étant complexe, nous vous invitons à lire notre résumé « Indemnité pour les informaticiens au CNRS – Qui touche quoi ? »

Déclaration commune des Organisations Syndicales du CNRS sur le maintien du CT et du CHSCT au CNRS

Posted on Updated on

Déclaration commune des Organisations Syndicales du CNRS
sur le maintien du CT et du CHSCT au CNRS
CT du CNRS du 31 mai 2018

Le comité technique du CNRS, réuni le 31 mai 2018, a pris connaissance des propositions du gouvernement dans le cadre du chantier « dialogue social » des réformes de la Fonction Publique Actions Publiques 2022, notamment des projets de fusion des instances représentatives des personnels, Comités Techniques – CT- et Comités d’Hygiène Sécurité Conditions de Travail – CHSCT.

Le comité technique du CNRS déclare être attaché au maintien, à l’amélioration, voire au renforcement, du rôle spécifique du Comité Technique et du CHSCT du CNRS. En effet, nous considérons comme un atout pour analyser, échanger et apporter des réponses constructives, le fait d’avoir deux instances distinctes, ayant pour compétence de travailler sur des enjeux spécifiques clairement identifiés. Dans les organismes de recherche tel que le CNRS où toutes les problématiques d’hygiène et de sécurité que l’on peut trouver dans le milieu du travail sont rassemblées, la présence d’une instance CHSCT est cruciale. Le retour impromptu et inopiné à une instance unique au CNRS aurait comme conséquence d’affaiblir et de diluer le travail à mener sur des thématiques très différentes et dont l’importance justifie une approche et des moyens qui ne sauraient être édulcorés.

Le comité technique du CNRS affirme également l’importance du maintien des CHSCT spéciaux par Délégation régionale du CNRS qui travaillent au plus près des personnels et de l’administration déconcentrée.

 

Comité Technique CNRS : Déclaration sur le télétravail – CT du 31 mai

Posted on Updated on

Déclaration sur le télétravail
Comité Technique CNRS du 31 mai

IMPORTANT : Le télétravail est possible au CNRS depuis Octobre 2018.
Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur le télétravail sur notre page Questions/Réponses sur le télétravail au CNRS

Le SGEN CFDT Recherche EPST se réjouit des nouvelles propositions du CNRS sur le télétravail qui, au travers de simples recommandations et préconisations aux directeurs d’unité, respecte le décret et l’arrêté portant son application.

Nous demandons à la direction de l’établissement que la communication qu’elle réalisera précise bien qu’il s’agit de recommandations et non pas de contraintes.

Notre syndicat demande également à la direction du CNRS de prendre en compte les préconisations  des représentants du personnel du CCHSCT, notamment celles concernant les équipements à disposition des agents ou celles concernant l’organisation des unités.

Le Télétravail est une avancée sociale et le CNRS se doit de mettre tout en place pour améliorer la qualité de vie au travail de ses agents.

Le SGEN CFDT Recherche EPST s’en assurera.

 

Retrouvez nos articles sur le télétravail sur notre site web : https://epst-sgen-cfdt.org/?tag=teletravail

Elus Comité technique (CT) CNRS 2014

Posted on Updated on

Les Représentants élus Sgen-CFDT Recherche EPST siégeant au comité technique du CNRS sont :

Titulaires
-* Maria GUERRA (CH)
-* David TREBOSC (IT)

Suppléants
-* Ludovic CHARPENTIER (CH)
-* Luc PERROT (IT)
Vous pouvez les contacter par email : contact@epst-sgen-cfdt.org

Retrouvez les autres élus ou représentants sur cette page .