point indice

PPCR : le mécanisme de la transformation primes en point d’indice

Posted on Updated on

La CFDT a demandé et obtenu que des primes soient transformées en points d’indice.

PPCR Primes en pointsPourquoi avoir prévu cette transformation dans PPCR ?

Afin d’améliorer les pensions de retraite. En effet, les primes ne sont pas prises en compte pour le calcul de la pension de retraite. Le bénéfice de cette transformation n’est donc pas immédiat, mais à terme.

Mais les cotisations salariales sont plus élévées sur le traitement indiciaire que sur les primes : c’est logique, dans les cotisations salariales il y a… les retenues pour la pension ! Pour assurer le maintien du salaire (tout en améliorant donc les retraites), la CFDT a demandé et obtenu une compensation : chaque agent aura un ou deux points d’indice en plus. La CFDT a été attentive à ce que cette compensation assure à tous les agents au minimum le maintien du salaire.

Voilà comment cela se traduit concrètement :

Pour les agents de catégorie C, le traitement mensuel sera augmenté, le 1er janvier 2017, de quatre points (4 x 4,63 € = 18,52 € brut) pour un montant de primes équivalent de trois points (3 x 4,63 € = 13,89 € brut). La différence compensera le montant des retenues pour pension qui sera de 10,29 % en 2017.

Pour les agents de catégorie B, le traitement mensuel sera augmenté de six points le 1er janvier 2016 pour un montant de primes équivalent à cinq points.

Pour les agents de catégorie A, le traitement mensuel sera augmenté de quatre points le 1er janvier 2017 pour un montant de primes équivalent à trois points et de cinq points le 1er janvier 2018 pour un montant de primes équivalent à quatre points.

Si un agent ne percevait aucune prime, il bénéficiera d’une augmentation correspondant à ces points d’indice.

Cette transformation, certes encore modeste, est une première étape vers plus de justice dans la liquidation de la pension.

Pour aller plus loin

SALAIRES : Le point est dégelé , mais ce n’est pas suffisant !

Posted on Updated on

La ministre de la Fonction publique a proposé une augmentation de la valeur du point de + 0,6 % au 1er juillet 2016 et de + 0,6 % au 1er février 2017.

Certes la valeur du point est enfin dégelée, mais pour le Sgen-CFDT, l’augmentation proposée reste insuffisante.

Six années de gel du point d’indice, c’est six années de trop !

Depuis 2010, la valeur du point d’indice est gelée. Cumulé aux effets de l’inflation et des hausses de cotisations, le salaire net moyen des agents de la Fonction publique baisse entre 0,5 et 0,7 % chaque année malgré les avancements d’échelon et de grade.

inflation_point_indice

Le gouvernement doit mieux reconnaître les qualifications, les compétences et l’engagement des agents publics.

C’est une priorité que porte la CFDT. Elle en a déjà donné la preuve en négociant, puis   en paraphant le protocole PPCR dont elle veille sans concession à la mise en œuvre dans chaque versant de la Fonction publique et pour chaque filière.

Le Sgen-CFDT réaffirme que la France a besoin de ses fonctionnaires pour assurer  un service de qualité. Grâce aux efforts imposés aux agents publics, les économies réalisées par la France dépassent les 7 milliards d’euros, et cela, dans un contexte de conditions de travail dégradées.

La Sgen-CFDT exige du gouvernement une plus forte revalorisation du point d’indice.

Le Sgen-CFDT appelle les agents à une journée de mobilisation et d’action, y compris par la grève, le mardi 22 mars 2016.

Revalorisation du point d’indice : la CFDT mobilisée !

Posted on Updated on

chereau_7_ans_de_gelLa valeur du point d’indice qui stagne, c’est une perte de pouvoir d’achat pour les agents !

Depuis 2010, la valeur du point d’indice est bloquée à 4,63 €. La Fonction publique ne défend plus le pouvoir d’achat de ses agents. L’INSEE reconnaît que les salaires moyens augmentent désormais moins vite que les prix, même en tenant compte de l’avancement. La perte de pouvoir d’achat annuel est estimée à 0,5 % par an dans la FPH et la FPT, à 0,7 % par an dans la FPE.

 

La valeur du point d’indice qui stagne, c’est un manque de reconnaissance pour les agents !

En poursuivant le blocage du point d’indice, le gouvernement fait bien peu de cas des qualifications, de la compétence et de l’engagement des agents. Il réduit l’attractivité de nos métiers et met en grave difficulté le service public.

 

La CFDT veut une politique salariale négociée chaque année

 

La CFDT a obtenu dans le protocole PPCR, Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations, que soit prévu explicitement l’examen de la revalorisation du point d’indice.

Elle ne se contentera pas de mesures symboliques et exigera un changement de cap :

  • Parce que des années de gel du point d’indice, ce n’est plus tolérable
  • Parce que  la  revalorisation  des  carrières  ne  sera  durable  qu’avec  une augmentation régulière de la valeur du

Jeudi 17 mars, à l’occasion du premier rendez-vous salarial avec la ministre de la Fonction publique, la CFDT exigera des mesures fortes.

 

Si les propositions du gouvernement ne sont pas à la hauteur des enjeux, la CFDT appellera les personnels à se mobiliser le mardi 22 mars 2016

La CFDT a déposé un préavis de grève pour cette journée d’action.